Il y a eu une tendance récente à gérer les chevaux de manière plus «naturelle», surtout en ce qui concerne l'alimentation. L'allongement de la durée pendant laquelle les chevaux passent à chercher de la nourriture a été lié à l'amélioration de la santé et du bien-être des chevaux, notamment la réduction des comportements indésirables, des ulcères, de l'étouffement et des réponses à l'insuline et au glucose après un repas.

Le ralentissement de la prise alimentaire est également important pour les chevaux à régime restreint, ceux qui sont nourris avec des repas quelques fois par jour et les chevaux qui ont tendance à se nourrir de manière agressive et rapide. De nombreux propriétaires de chevaux peuvent ralentir les taux d'ingestion d'aliments équins en modifiant simplement la façon dont ils fournissent de la nourriture à leur cheval.

Merci d'avoir regardé!

Nous vous proposons ci-dessous six conseils pour ralentir la prise alimentaire.

1. Filets à foin à alimentation lente

Des chercheurs de l'Université du Minnesota ont récemment évalué différents filets à foin pour déterminer l'effet sur les taux de consommation de chevaux. Les chevaux ont été nourris avec du foin (1% du poids corporel deux fois par jour) sur le plancher du box (contrôle) ou à partir de l'un des trois filets à foin, y compris un grand filet (ouvertures de 6 pouces), un filet moyen (1,75 pouces) et un petit filet (1,0 pouce) ). L'étude a révélé que les chevaux mangeant à partir du filet moyen prenaient un peu plus de 5 heures pour consommer la farine de foin, tandis que les chevaux mangeant dans les petits filets mettaient 6,5 heures pour consommer le repas. Le contrôle et le grand filet ont entraîné des temps de consommation de 3,2 et 3,4 heures, respectivement. Si des filets à foin petits ou moyens (filets à foin Hay Chix) étaient utilisés pour les tétées deux fois par jour, le temps prévu que les chevaux consacreraient à la recherche de nourriture serait de 10 à 13 heures par jour, reproduisant plus fidèlement le comportement naturel de pâturage d'un cheval.